Share Poll

Poll link

500 px
350 px
250 px
Preview

widget preview:

Width - px Height - px

Close preview
! You are using a non-supported browser Your browser version is not optimised for Toluna, we recommend that you install the latest version Upgrade
With effect from 25 May 2018, we have updated our Privacy Notice. You can read our updated version here.

souris☺chachacha

  1 month ago

La variole du « singe »

Ca y est les médias ont trouvé, comment faire un nouveau buzz panique, sans doute que le covid ne fait plus assez recette tant il se calme, et la guerre en Ukraine reste trop lointaine …

- Première remarque, d’ordre sémantique, sur cette parano naissante.

Selon la classification des être vivants jusqu’à peu admise, les humains font partie du règne animal, sous-règne des métazoaires, embranchement des vertébrés, classe des mammifères placentaires, ordre des primates, sous ordre des singes, famille des hominidés, espèce homo sapiens, type (caucasien, asiatique, … le mot race étant hypocritement proscrit).

Donc selon ce référencement nous sommes des singes !!!

C’est sans doute pourquoi, le mot singe est en phase de passer aux oubliettes du vocabulaire non consensuel, et d’y rejoindre nègre, pédé et autres bougnoules qui sont devenus des insultes (à noter que je n’ai pas donné précédemment d’exemple de type négroïde ne sachant que dire pour les blacks …).

Donc ces médias qui aiment tellement déclencher des polémiques et prétendent relayer une information sérieuse, semblent ignorer que maintenant, dans les milieux médical et de recherche scientifique, on utilise le vocable de « PRIMATES NON HUMAINS », pour désigner cette famille d’hominidés avec laquelle nous avons 99% d’ADN commun.

J’espère qu’une association de type « touche pas à mes primates » attaquera en justice tous ces journaleux irrévérencieux. Il est déjà lamentablement dégradant que l’on ait pu comparer ces animaux supérieurs à une personne politique qui ne le méritait pas …

- Deuxième remarque d’ordre épidémiologique

Depuis la révolution néolithique, les primates humains, cohabitent avec des animaux dans une assez grande promiscuité. De nombreuses maladies sont ainsi passées du monde animal au monde des humains (zoonose), et notre patrimoine d’anticorps s’en est enrichi. Il s’agit d’un processus d’adaptation qui, entre autres, a contribué au développement de l’humanité.

Inutile de chercher bien loin comment cette variole nous est arrivée. De par leur proximité biologique avec nous pratiquement toutes les maladies des primates non humains, nous sont transmissibles. D’ailleurs presque tous les macaques sont porteurs de l’herpès virus B mortel même si les cas de contaminations humaines sont rares. On dit aussi que le SIDA provient de grands « singes ».

Aujourd’hui le trafic d’animaux sauvages couplé aux trafics d’être humains vient juste après le trafic de drogues et juste devant le trafic d’armes en termes de chiffre d’affaires. La cause du problème est certainement là.

Et la solution c’est de lutter contre ce trafic, d’arrêter d’acheter des animaux sauvages à des trafiquants, de boycotter les modes, en particulier sur internet et clips vidéos, d’imbécilités qui mettent en scène des animaux sauvages mêlés aux hommes pour de pures raisons de frime malsaine.

- Troisième remarque d’ordre logique

On prend des risques tous les jours en traversant la rue et même en restant chez soi. La malbouffe, l’alcoolisme, la tabagie, provoquent des maladies cardiaques, des AVC et des cancers mortels.

Les médias créent et entretiennent des psychoses irrationnelles, capables de provoquer de véritables génocides d’animaux. On a abattu des centaines de bovidés ou de poulets sains au nom de psychoses injustifiées.

Méfions nous des conséquences exterminatoires que pourraient avoir de telles paniques incontrôlées. Quand il n’y aura plus d’animaux sauvages, il n’y aura plus d’hommes non plus.

Alors qu’il serait si simple de laisser ces animaux vivre librement dans le peu de nature qui leur reste disponible.

Cette variole du « singe » est une maladie que l'on sait soigner, rien à voir avec le covid dont la mortalité a d’ailleurs été très largement exagérée.

Des phrases anxiogènes comme « ce que vous devez savoir », « ce qu’il faut savoir », participent à tout ce stress généré par les zinfaux médiatiques qui fait largement plus de dégâts que toutes ces maladies, surtout si on les prend comme argent comptant sans y réfléchir un minimum.
Reply
Post

Hérisson

  1 month ago
Avant-hier j'écoutais à la radio un expert ou pseudo expert qui s'interrogeait sur l'éventualité d'un futur confinement.
.
Bref, le message était clair : voilà qui ne devrait pas être exclu !
.
Ben voyons, pendant plus de 2 ans on a tenté de nous faire avaler des couleuvres (me concernant ça n'a pas marché), on a asservi 90% de la population....qui en redemande !
.
Eh bien que ceux qui en redemandent l'assument.
.
Quant aux animaux, je n'ai qu'un mot d'ordre : QU'ON LEUR FOUTE LA PAIX !!!
Reply
1 comments

Liloustar

  1 month ago
C'est l'acte trois de " La Paix aura t elle lieu ? " EM auteur de cette pièce de théâtre dont les acteurs, derniers de cordée, (où est la montagne ?) commencent à suffoquer du manque d'oxygène tellement ça vole haut.
La zone infestée par la COVID en a déjà décroché où affaibli pas mal, mais pas assez. Il fallait une guerre pour terroriser ceux qui restent et un autre virus pour inquiéter les durs à cuire. La corde est moins dure à tirer pour ceux qui là haut veulent grimper encore plus haut. C'est clair il y a la guerre entre les hauts de cordée et les bas de cordée.
Lâchez donc la corde et ils s'envoleront comme Icare jusqu'à ce que leurs ailes fondent au soleil. C'est seulement ainsi que la Paix aura lieu.
Reply
1 comments

Karmaca

  1 month ago
Moi ce virus variole ne m'inquiète pas du tout, pas plus que le virus covid et crois moi, je ne vais pas dépenser mon énergie à écouter/lire toutes leurs conneries. Reply
1 comments

chatslili13

  1 month ago
Encore un moyen de stresser la population facilement. Advienne que pourra. On verra bien ce qui se passe. On ferait mieux de se pencher sur les urgences dans les hôpitaux. Et pitié qu'on arrête de montrer du doigt la population gay. Reply
1 comments

ko.k.13

  1 month ago
Je ne pense pas être complotiste, mais suite à ces nouvelles lues dans les médias, je commence à me dire que nos gouvernements veulent sciemment nous garder apeurés en permanence (ils y ont goûté depuis le covid) pour nous garder bien dociles, et ils graissent donc la patte des médias dans ce but, car rien n'est gratuit en ce bas monde.
Existe il encore des sites d'informations indépendants, on se le demande....dommage, car j'aimerais bien les lire.
Reply
2 comments

loloricol

  1 month ago
je me suis fait exactement la même réflexion : le Covid et la guerre ne "font plus recette ", il était donc nécessaire, pour faire vivre le monde paranoïaque journalistique de trouver un sujet aussi anxiogène que possible...Nous avons l'impression que l'homme a besoin de se faire peur ou d'avoir peur pour se sentir vivant !...Lamentable philosophie dictée par qui ? je te laisse le deviner... Reply
2 comments

PRESSY 1

  1 month ago
De toute façon, l'être humain fera toujours son possible pour vivre longtemps. La médecine et les recherches sont là pour ça. Mais le fait de tuer des animaux en masse pour éviter une maladie ne se justifie pas, ils ont droit à la vie autant que nous et donc nous devrions concentrer nos efforts à trouver un remède pour les soigner et non les exterminer par précaution ! Reply
1 comments

Josie13014

  1 month ago
Merci pour cet article très pertinent & très intéressant !
Quand on se documente on apprend qu'elle existait déjà dans les années 60. Tout se dit & on reprend la psychose du Corona quand on prend tout au 1er degré. Il y a même des sous-entendus qui ont parlé de la possible évidence de la contagiosité de l'animal domestique à l'homme ! & même des relations entre hommes qui favoriseraient cette maladie ! Bref, mieux vaut faire le tri dans toutes ces paroles qui peuvent faire plus de mal que de bien, crééer des phobies, des malentendus. Par ailleurs, les personnes vaccinées contre cette maladie serait moins susceptibles d'être contaminées. La vaccination obligatoire a été arrêtée en France en 1979/1980. Pour une vieille comme moi ça m'arrange mdr ! Par contre, il parait qu'on a des stocks de vaccins de côté mais pas assez, pour toute la population. On imagine que si on refait la même chose que pour la Covid ça risque de prendre des proportions monstrueuses ! Attention !
Reply
1 comments

soledadliine

  1 month ago
Aucun stress de mon côté, j’ai déjà eu ma dose avec la propagande anxiogène du Covid-19 donc je ne vais même pas m’intéresser à cette nouvelle «pandémie sous-jacente » mais je suis curieuse de voir ce qu’ils vont encore nous sortir de leur chapeau si l’annonce et le déploiement pour provoquer une panique générale de cette nouvelle maladie n’a pas l’effet escompté…bon week-end Reply
2 comments

rosedelima

  1 month ago
Je suis quand même d'accord avec Sourischachacha, le covid c'est pour ainsi dire terminé, la guerre n'en parlons pas trop c'est autre chose, donc il fallait bien trouver une autre maladie dont on ne sait pas comment ça va se passer mais les médias vont s'en occuper de la manière que le covid et voilà que la peur qui est repartie pour un tour Reply
3 comments
Copied to clipboard

You’re almost there

In order to create content on the community

Verify your Email / resend
No thanks, I’m just looking

OK
Cancel
We have disabled our Facebook login process. Please enter your Facebook email to receive a password creation link.
Please enter a valid Email
Cancel
We're working on it...
When you upload a picture, our site looks better.
Upload